Rechercher
  • Joan Benichou

Neurofeedback, TDA/H et adolescence.

Mis à jour : févr. 5

C'est à partir du besoin de réponses concernant ce trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, que ma formation en neurofeedback dynamique a commencé.

Peut être l'avez vous déjà lu, j'ai quatre enfants, tous touchés par ce trouble. Ils ont des personnalités certes différentes mais avec des traits communs liés au TDA/H.

Cela se caractérise principalement par un trouble de l'opposition ( le TOP ) majoritairement sans provocation. Cette comorbidité rend le traitement du TDA parfois très compliqué. L'enfant mais de façon souvent plus forte encore l'adolescent refuse tout traitement, qu'il soit médicamenteux avec le méthylphenidate (Ritaline, concerta, quazym, medikinete) ou à l'aide de thérapie type remédiation cognitive, EMDR, hypnose.

C'est le cas d'un de mes adolescents, c'était non à tout. Par peur de se sentir différents, malades, ne plus appartenir à une norme si importante pour l'identification et la construction de leur propre identité.

Une lutte au quotidien, avec ses éclats de voix, les conflits au sein de la famille, une mobilisation perpétuelle centrée sur les devoirs, les notes, la chambre rangée, planifier les sorties pour ne pas se mettre en danger ( par exemple ne plus avoir de batterie de téléphone, ni argent, ni ticket de métro et ne pas savoir comment rentrer à la maison à 22 heures.... oui ça sent le vécu!) etc etc. Toutes les familles ayant un adolescent TDA/H se reconnaitront j'en suis sûre.

Donc il me fallait absolument trouver une méthode qui ne soit pas contraignante puisque mon adolescent m'a préparé sa playlist avec les musiques qu'il aime.

Tout ce qui lui ai demandé c'est d'écouter sa musique pendant 33 minutes, ce qu'il fait quotidiennement sans même avoir à lui demander. Enfin quelque chose de facile à mettre en place!!! ouf une porte s'ouvre.

Le TDA/H ne se limite pas au simple trouble du déficit de l'attention, il entraine une baisse de l'estime de soi, des difficultés de socialisation souvent liées à l'impulsivité de ces enfants mais aussi des difficultés relationnelles au sein de la famille. C'est dans ces domaines que le Neurofeedback dynamique peut aider de façon significative et rapidement.

Au fil des témoignages que je recueille mais aussi avec ma propre expérience, les conflits familiaux sont parfois encore plus pesants que le TDAH seul. Combien de désaccords apparaissent entre les parents, combien de conflits entre les enfants...

Concrètement mon fils a en quelques sessions, acquis une meilleure organisation en rangeant plus fréquemment sa chambre, s'y retrouvant plus facilement dans ce désordre qui était devenu sa taverne. Bien sur cela a eu un effet immédiat sur ma propre satisfaction. Comportement que j'ai souligné, encouragé et le début des changements relationnels sont apparus ainsi.

A ma grande surprise, il m'a demandé un soir à vouloir apprendre à faire à manger pour tout le monde, il y a mis du siens.... et persévère.



Je vous recommande un excellent livre TDAH: Pourquoi être ordinaire quand on peut être spécial de Johanne Levesque et Sylvain Guimond paru en 2018 chez Un monde différent.






66 vues

Posts récents

Voir tout

Accepter le changement

Avec la "démocratisation" du développement personnel, tout le monde a déjà entendu parler de la fameuse zone de confort. Celle de laquelle il est difficile de sortir. Il est rare de venir me voir au

 
  • Instagram